Communiqués de presse 2017 : toutes les informations | ADP
 

L’argent n’est pas la motivation première de la moitié des salariés européens

 
• 48 % des salariés européens affirment que ce n’est pas l’argent qui les pousse à se lever le matin
• Les salariés motivés pour des raisons non financières sont plus engagés dans l’entreprise
• Un cinquième des interrogés répondent qu’ils travaillent parce qu’ils aiment ce qu’ils font
• Un dixième disent que c’est parce qu’ils aiment l’entreprise pour laquelle ils travaillent
• Enfin, un autre dixième parce qu’ils souhaitent apprendre et évoluer dans leur carrière
 
 
Paris –  le 6 septembre 2018 –  ADP (Automatic Data Processing) – pionnier et leader mondial des solutions en gestion du capital humain vient de publier sa dernière étude « Révélez vos talents ». Il en ressort notamment que la rémunération n’est pas l’essentiel pour les collaborateurs européens : près de la moitié (48 %) des salariés donnent des arguments autres que l’argent comme raison principale d’aller au travail. L’étude, réalisée auprès de plus de 2 000 salariés à travers la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, montre aussi que les motivations non financières mènent à un niveau d’engagement supérieur et à une satisfaction accrue des collaborateurs.

Pour une minorité importante des salariés, l’amour et le plaisir dans le travail dépassent la récompense financière avec un cinquième (20 %) des interrogés répondant qu’ils travaillent parce qu’ils aiment ce qu’ils font, un dixième parce qu’ils aiment l’entreprise pour laquelle ils travaillent (10 %) et un autre dixième parce qu’ils souhaitent apprendre et évoluer dans leur carrière (10 %). A contrario, à peine plus d’un tiers (38 %) répondent que leur première motivation est de pouvoir payer ce dont ils ont besoin, et pour 13 % d’entre eux de pouvoir s’acheter les choses dont ils ont envie.
 
Les résultats mettent également en lumière la manière dont ces motivations impactent les salariés lorsqu’ils reçoivent leur salaire à la fin du mois. Ceux qui travaillent pour acquérir les choses qu’ils veulent ou dont ils ont besoin sont plus enclins à dire qu’ils se sentent frustrés ou déçus lorsqu’ils sont payés (16 % et 27 %), en comparaison avec ceux qui aiment ce qu’ils font et l’entreprise pour laquelle ils travaillent (12 % et 9 %).
 
Les salariés qui travaillent par plaisir sont également plus engagés dans leurs missions et plus en phase avec les valeurs de leur employeur. Un tiers de ceux qui aiment leur travail et leur employeur disent qu’ils connaissent la mission de leur entreprise par cœur (33 % et 35 %). Ce n’est le cas que pour un cinquième de ceux qui travaillent avant tout pour des raisons financières (21 % et 20 %).
 
Les motivations des salariés évoluent naturellement au cours de leurs vies et carrières et ce sont les jeunes travailleurs qui sont les moins motivés par l’argent. Les collaborateurs qui ont entre 18 et 24 ans sont les moins enclins à dire que payer pour les choses dont ils ont besoin est leur motivation principale (30 %), comparé aux 42 % des plus de 50 ans. Les jeunes sont plus susceptibles d’être motivés par le fait d’apprendre et d’évoluer dans leur carrière que ceux des autres groupes (18 %). A contrario, l’amour du travail devient plus important au fur et à mesure que les travailleurs vieillissent.
 
« Chaque salarié est motivé par une multitude de raisons différentes, cependant notre étude montre comment l’écart entre les motivations financières et non financières peut avoir d’importantes conséquences sur l’engagement et la satisfaction du collaborateur », commente Carlos Fontelas De Carvalho, Président d’ADP en France et en Suisse. « Il est prouvé que l’engagement est un facteur important à la fois pour la productivité du salarié et la réussite organisationnelle globale, ce qui signifie que comprendre comment équilibrer ces facteurs financiers et non financiers est vital. Les équipes RH doivent s’assurer qu’elles comprennent ce que différents salariés valorisent dans différents rôles et à différents stades de leur carrière, afin d’offrir un éventail de modes de travail et d’avantages pour s’adapter à ces besoins et personnalités variés. »

Pour plus d’informations sur ce sujet vous pouvez télécharger l’étude « Révélez vos talents » et écouter l’épisode du podcast People Unboxed – Révélez vos talents ( iTunes) sur ce même sujet avec Patrick Bouvard rédacteur en chef de RH info, Patrick Storhaye, président de Flexity et professeur au CNAM ainsi qu’Elodie Gourmellet, DRH d’ADP, et Carlos Fontelas De Carvalho, Président d’ADP en France et en Suisse.
 
 
 
À propos d'ADP :

De puissantes technologies avec une touche d’humanité. Les entreprises du monde entier, quel que soit leur secteur ou leur taille, tirent parti des solutions basées sur le Cloud et des connaissances des experts d'ADP, afin de les aider à libérer le potentiel de leurs collaborateurs. Ressources humaines, gestion des temps et des activités, paie, conformité : travaillons ensemble pour construire une meilleure performance collective.
Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.fr.adp.com

 

Service de presse ADP

Rumeur Publique 

Romain Spinazzé – Tél. : 01 82 28 37 25
Yohan Bisson – Tél. : 01 55 74 84 99
Monique Kindrebeogo -  Tél :  01 55 74 52 13
E-mail : adp@rumeurpublique.fr